Présentation des lettres sur l’éducation esthétique de Schiller

Que manquait-il au mouvement “Occupons Montréal” ou aux activistes du carré rouge afin de créer une véritable révolution? De l’argent? Une couverture médiatique plus positive?
Selon le dramaturge et philosophe Friedrich Schiller, il est impossible d’atteindre la liberté politique sans avoir une conception de la beauté, une beauté universelle. Mais qu’est-ce que cela veut dire exactement? Peut-être que les jeunes révolutionnaires auraient intérêt à écouter la 9e Symphonie de Beethoven plutôt que les Cowboys Fringants.
Cette question sur la beauté est primordiale de nos jours si nous voulons éviter une dictature de la Raison ou une Anarchie des Sens. Pour ce faire il nous faut réconcilier ces deux instincts de l’humain, soit l’instinct formel et l’instinct sensible, et ainsi élever tout être humain au-delà de l’opinion et du goût de son époque, et transformer sa culture en une culture belle, universelle?

http://classiques.uqac.ca/classiques/… à la page 71.